L’Alhambra, la rouge éternelle

Fin novembre dernier, alors que j’étais sur la route en direction de Grenade, la sensation que cette ville me réservait des surprises était déjà là. En effet, Grenade a une âme. J’ai pérégriné dans tous les quartiers de son centre. Cette ville est un mélange de styles aux inspirations multiples. Son passé l’habite encore et vous enivre au rythme de chaque pas. L’Alhambra, joyau architectural, représente parfaitement cette impression d’éternité.

Continuer la lecture de L’Alhambra, la rouge éternelle

Assalamu alaykum !

Déjà un mois que je suis arrivé au Maroc. Un mois de vadrouilles. Un mois pour décider de ralentir le rythme. Je cherchais un endroit pour faire du volontariat dans une ferme organique. J’ai finalement décidé d’intégrer l’internat de Mark et Ayelen. Quatre mois de formation pratique en permaculture et éco-construction pour ouvrir de nouveaux horizons. L’ambition annoncée est d’être ensuite capable de démarrer un projet d’habitat visant la cohérence énergétique. Voilà donc une semaine que je me suis installé chez eux, près d’Essaouira.

Continuer la lecture de Assalamu alaykum !

Bienvenu chez vous !

Aujourd’hui, je me suis incrusté dans un bus scolaire marocain. On était serré, même très serré ! 40 personnes dans un petit bus de 20 places. Au final, on a bien rigolé et j’attends que la directrice me rappelle pour organiser un débat dans son école ! J’ai déjà eu l’occasion de faire une intervention de ce genre en Espagne. Je n’en ai pas encore parlé, ça va venir.

Continuer la lecture de Bienvenu chez vous !

Nouveau projet, préparez-vous à l’immersion !

À peine arrivé au Portugal, je recommence à empiler les kilomètres. Cette fois-ci ce n’est pas à pied et ç’a été rapide. En 2 jours, je me retrouve déjà en plein milieu du pays, près de Nisa, une petite ville dans la montagne, à quelques encablures de la frontière avec… l’Espagne ! Oui, présenté comme ça, on a l’impression que je tourne en rond… À vrai dire, la Terre étant un globe… Bref !

Continuer la lecture de Nouveau projet, préparez-vous à l’immersion !

En transition

Bonjour à toutes et tous !

Je n’ai rien publié depuis presque 3 semaines… La raison est simple : je marchais ! J’ai repris le chemin de Santiago et je suis arrivé au bout. Il m’est apparu évident que je ne pouvais pas me concentrer sur autre chose en même temps. J’ai continué à recueillir de la matière brute malgré tout.

Continuer la lecture de En transition

01.10.16 – Des bas et des hauts, v’là la marée !

STRICTO FACTO : toute ressemblance avec des faits réels n’est que pure vérité…!

7h14 — J’entends du bruit. L’heure du petit-déjeuner approche. Les pèlerins se réveillent.

7h28 — Je me lève à mon tour, mais la lumière n’est pas encore allumée à tous les étages… Oui, je parle bien de l’intérieur de ma tête.

7h30 — En effet, tous les pèlerins prennent le petit-déjeuner. En effet, vu leurs sourires plus ou moins retenus, je n’ai plus aucun doute sur l’état de ma tronche !

Continuer la lecture de 01.10.16 – Des bas et des hauts, v’là la marée !

Tronche de pèlerin

La description d’un pèlerin est impossible à réaliser. On rencontre tellement de gens différents sur le camino qu’il serait dommage de réduire cette diversité à un seul portrait. Suivant ce constat, j’ai décidé de vous présenter différents portraits de pèlerins. Pour mieux saisir l’éclectisme de ces rencontres, je leur ai demandé de se présenter et d’expliquer pourquoi ils sont sur le camino dans leur langue maternelle.
Continuer la lecture de Tronche de pèlerin

Quand on pousse la machine…

Salut à toutes et à tous !

Ces derniers jours ont été un peu difficiles. Après avoir marché pendant 8 jours d’affilée en portant mon sac, j’ai commencé à sentir des douleurs dans le bas du dos, au point de ne plus pouvoir marcher. J’avais déjà des douleurs aux deux pieds depuis plusieurs jours. La volonté d’avancer ne suffit pas. Je dois accepter la situation, ce qui n’est facile.

Aujourd’hui, je suis arrivé à Laredo (Cantabrie) où j’ai pu aller à l’hôpital pour faire le point avec un médecin. Rien de grave. Les douleurs sont provoquées par une inflammation liée à l’accumulation des jours de marche et le portage du sac. J’ai décidé de prendre du repos et d’adapter la suite du camino. Je n’ai pas marché depuis 3 jours. Je prends le bus et je continue à suivre le groupe de pèlerins que j’ai rencontré sur le chemin. Une bonne énergie nous anime et je souhaite en profiter encore un peu.

Ce soir, nous dormons dans une auberge de pèlerins tenue par des nones. Il paraît qu’elles ont besoin d’aide pour tenir l’auberge. Je vais probablement me porter volontaire quelques jours, histoire de me reposer et de reprendre la marche…

Petit point sur le chemin !

Bonjour à tous !

J’ai volontairement coupé toute communication ces derniers jours. J’en avais besoin pour véritablement démarrer le pèlerinage de Compostelle. C’est un défi physique et mental. Aujourd’hui je suis à Deba, j’attaque la sixième étape, le cinquième jour de marche sans interruption pour ma part. Depuis 2 jours je marche avec Earl, un américain de 67 ans avec qui je me suis lié d’amitié. 

J’ai bien lu tous vos commentaires, je prendrai le temps d’y répondre quand je déciderai de prendre un jour de repos. Tous vos messages me boostent dans les moments difficiles. Merci à tous !

Je vous prépare un article avec quelques photos !

À très bien bientôt !

 

Case départ et nouvelle page

Après quatre jours passés dans la montagne, un bilan s’impose. Je suis trop lourd. Enfin, mes sacs sont trop lourds. Je n’arriverai pas en Afrique du Sud, dans les conditions que je me suis fixées, avec 21 kgs de bagage.

Porter ce poids est faisable, je les ai amenés à 2738 m (Pic de Sauvegarde), je les ai faits passer par des cols à plus de 2000 m et je les ai trimbalés sur plusieurs dizaines de kilomètres. Mais porter ce poids m’épuise. Et pour réaliser les projets fixés, j’ai besoin de m’alléger. Je repasse donc par Toulouse pour mieux repartir !

D’autre part, j’ai créé une nouvelle page intitulée « TRONCHES DE STOP« . J’y mets la photo de chaque conducteur qui m’aura gentiment accompagné pour un bout de chemin pendant ce périple !

Je ne reviens pas les mains vides de ces premiers jours d’aventure. Quelques surprises vous attendent dès demain !

Faux départ et España !

Bon, je ne suis pas parti le jour prévu. Bon, il me semble que j’ai choisi le chemin des imprévus. Autant mettre les pieds dedans tout de suite !

Après avoir marché pendant deux jours dans les Pyrénées pour traverser la frontière franco-espagnole, j’ai atterri à l’Hospital de Benasque. Je « squatte » ma première connexion internet ! Un peu culotté sur les bords, j’ai aussi tenté de négocier une chambre à l’œil. Choux blanc. Mais, on m’a gentiment offert un douche dans le spa de l’hôtel avec le « traitement client » adéquat, soit gel douche, shampoing, serviette et claquettes. On m’a même indiqué un endroit sympathique pour poser la tente, alors que c’est interdit : on est dans le parc naturel…

Je suis sorti de ma zone de confort. J’ai dû me faire violence, mais je ne le regrette pas. Maintenant, je suis curieux de voir quelles portes vont s’ouvrir grâce au culot, à la détermination, au courage et bien entendu au respect. Cette douche au spa m’a déjà fait sentir la différence. La valeur des biens, des personnes et des situations. J’ai pas seulement lavé les efforts des deux derniers jours, je me suis ressourcé.

Je ne m’étale pas. J’ai un bivouac à mettre en place !

05.09.16 – Veille de départ

STRICTO FACTO : toute ressemblance avec des faits réels n’est que pure vérité…!

7h48 — Je me réveille. La tête dans le brouillard. Je suis encore sous le choc de la semaine passée. En plus des préparatifs de dernière minute, le blog n’était pas prêt. Mon niveau d’exigence a eu raison de ma tranquillité et de mon sommeil. Ah, stress, quand tu nous tiens…

8h04 — J’aime mon lit.

8h39 — Je me décide à me lever. C’est pas tout ça, mais je suis pas prêt à partir !!

Continuer la lecture de 05.09.16 – Veille de départ